top of page

Marketing local : 10 idées faciles à mettre en place

La vie de commerçant n’est pas un long fleuve tranquille. Avant même de pouvoir ouvrir son point de vente, il faut trouver les financements, réaliser les travaux, identifier les meilleurs fournisseurs, demander parfois des autorisations ou des agréments, éventuellement recruter du personnel, etc.

C’est pourquoi, une fois le commerce ouvert, il est primordial que la clientèle soit au rendez-vous. Pour cela, une bonne stratégie de marketing est nécessaire. Plus précisément, c’est bien une stratégie de marketing local qu’il faudra mettre en œuvre.

Si vous découvrez ce concept, ou que vous ne savez pas comment le mettre en œuvre dans votre magasin, cet article est fait pour vous.



intérieur d'une épicerie design


Sommaire




Marketing local : définition et objectifs


Le marketing local est le fait de mettre en œuvre des actions de marketing destinées à cibler une population située sur un territoire spécifique, pour lui faire connaitre un produit ou une activité à travers des actions de communication sur-mesure.

Dans le cas d’un commerce de proximité (restaurant, salon de coiffure, bijouterie, librairie, musée, salon de massage, etc.), le marketing local va cibler les clients potentiels de la commune (et des quelques villes voisines) sur laquelle est installée ce commerce.

L’objectif de la mise en place d’une telle stratégie pour une entreprise est de se faire connaitre des prospects de cette zone de chalandise, et de les faire venir dans son commerce. Une fois les prospects devenus des clients, l’entreprise devra également s’organiser pour fidéliser ses nouveaux clients.

Dès lors, de quels outils les magasins disposent-ils pour mettre en œuvre leur stratégie de marketing local ?




trois tasses de café



Le digital au service du Marketing local


Commençons notre revue des outils au service du commerce de proximité par les incontournables outils du digital. Liste non exhaustive :

  • Google My Business : cet outil, gratuit et indispensable, permet de créer sa fiche établissement sur Google et d’optimiser son référencement. C’est cette fiche établissement qui apparait ensuite quand un consommateur fait une recherche en ligne. Soit sur Google Maps directement, soit comme widget sur la page de résultats Google. Cette fiche reprend les informations clés pour un commerce, notamment :

    • Adresse physique et horaires d’ouverture

    • Avis clients*

    • Contacts (Site web, numéro de téléphone)

    • Photos

*Pour améliorer votre visibilité, pensez à répondre à tous les avis clients. Les clients apprécient quand les entreprises ont une communication directe avec eux.


  • Les réseaux sociaux : Impossible de nos jours de parler marketing digital sans évoquer les réseaux sociaux. Instagram, Facebook, Twitter, Tik-tok. Chaque plateforme sa cible, ses usagers, et ses codes et ses types de contenus. S’il ne fallait en choisir qu’un, Galicyo recommande Instagram, qui regroupe des millions d’utilisateurs, une grande variété de contenus, et des milliers d’influenceurs. Pour votre stratégie de Marketing local, contactez des nano influenceurs locaux pour qu’ils fassent votre publicité. Proposez leur d’essayer vos produits ou services en échange et d’en parler en créant du contenu spécifique sur leur compte. Ces nano influenceurs (moins de 10 000 abonnés) ont souvent une communauté très engagée sur leurs réseaux. Les abonnés qui les suivent sur une plateforme ou une autre pourront facilement devenir des clients de votre commerce.


  • Un site web bien référencé : pour être identifié par vos clients, être présent en ligne, en particulier sur Google, est un atout. Au-delà de la fiche Google MyBusiness, la création d’un site web optimisé pour le SEO* est une solution à envisager. Concentrez vos efforts sur le référencement SEO local, et privilégiez donc des mots clés incluant votre activité et votre localisation (par exemple : « pizzeria Angers centre », « coiffeur Lyon 4 », « Boucherie hallal Nantes », « Fleuriste Saumur », etc.). Profitez de l’existence de ce site web pour présenter vos produits et services, donner un maximum d’informations sur votre business, et créer du contenu orienté consommateurs. En effet, rédiger du contenu qui correspond à ce que l’internaute recherche est le meilleur moyen d’améliorer son référencement naturel.

*Le SEO (ou Search Engine Optimization) est une méthode qui permet aux sites web d’apparaitre dans les premiers résultats d’un moteur de recherche. Il s’oppose au SEA (référencement payant) qui consiste à payer Google pour mettre ses annonces en haut des résultats de recherche.


Au-delà de Google et des réseaux sociaux, d’autres stratégies peuvent être envisagées en local. Avec des actions plus directes.





Le Marketing local, c’est aussi faire parler de soi


Quand on cherche à développer localement son business, il faut penser à mettre en place des campagnes sur le terrain, pour faire parler de son magasin par tous les moyens possibles. Voici une liste d’actions à mettre en place :

  • Imprimer des flyers : il existe aujourd’hui de nombreux logiciels en ligne qui permettent de créer des contenus avec de jolis visuels et de les imprimer en qualité haut de gamme en quelques clics (Canva, par exemple). Imprimez des dizaines de flyers, et laissez-en à des endroits stratégiques (office de tourisme, autres commerçants avec leur accord, hall d’accueil de la Mairie, ou même sur les pare-brises des véhicules)


  • Contacter la presse locale : journal de la ville, de la communauté de commune ou du département. Journaux locaux et régionaux. Qu’il s’agisse de presse papier ou en ligne, elles trouveront un intérêt à communiquer sur un commerçant local, car cela parle à leur cible (qui est souvent la même que la vôtre). Faites parler de vous à des moments clés (ouverture du point de vente, réalisation de travaux, intégration d’un nouveau produit ou service à votre catalogue, etc.). Ces campagnes de communication sont un levier clé pour votre entreprise. Certains médias vous proposeront peut-être de payer pour publier une annonce. C’est aussi un moyen de toucher son public, mais attention au coût de l’opération.


  • Organiser des évènements : de manière ponctuelle ou régulière, organiser des évènements permettra de faire parler de vous (dans la presse ou par le bouche-à-oreille), d’attirer de nouveaux clients et de fidéliser les anciens. Quelques exemples d’évènements à organiser :

    • Dégustation de vin chez un caviste

    • Atelier d’écriture chez un libraire

    • Soirée Beaujolais nouveau dans une brasserie

    • Ateliers créatifs pour les enfants dans un musée

    • Etc.


Ces actions sont un bon moyen de faire de la publicité pour votre commerce dans votre zone de chalandise. Il est possible d’aller encore plus loin, avec une solution que peu de commerçants pensent à utiliser : le réseau local.



Le réseau local, l’allié du commerce de proximité


Développer son commerce de proximité, c’est aussi savoir s’appuyer sur la force du réseau. Pensez à une logique gagnant-gagnant en proposant des partenariats aux autres commerçants, et aux associations locales :

  • Les autres commerçants : ciblez des commerces qui ont une offre de produits ou de services complémentaire à la vôtre. Cette approche vous permet de partager votre socle de clients, et de vous démarquer de vos concurrents respectifs avec une offre unique. Voici une liste d’idées de partenariats :

    • Un primeur et un charcutier qui proposent une offre « un melon et dix tranches de jambon de Bayonne pour l’apéritif »

    • Un salon de massage et un salon de coiffure qui proposent un pack bien-être (une coupe + un massage) à un prix réduit

    • Un fleuriste et un chocolatier qui proposent une offre commune « Fête des Mères » ou « Anniversaire » (une boite de chocolats + un bouquet de fleurs)

    • Etc.


  • Les associations locales : au-delà du sponsoring qui représente un investissement important, il est possible de proposer aux associations sportives et culturelles locales des services aux coûts limités :

    • Une remise spécifique réservée aux membres de l’association

    • Pour les restaurants ou brasseries : la réservation garantie d’un espace pour les réunions des dirigeants de l’association

    • Des soirées découverte ou dégustation réservées aux membres de l’association

    • Etc.


Toutes ces actions renforcent la présence et la visibilité d’un commerce auprès d’un public local et augmentent ainsi ses ventes. Un dernier élément reste toutefois à prendre en compte pour toutes les stratégies qui seraient mises en œuvre : une fois qu’on a attiré de nouveaux clients, il faut penser à les fidéliser.





Savoir fidéliser sa clientèle


Fidéliser ses clients passe avant tout par des produits et services de qualité. Sans cela, n’importe quelle action marketing sera d’avance vouée à l’échec.

Pour travailler la fidélisation des clients, deux solutions très simples existent, qui ont fait leur preuve depuis des décennies :


  • La carte de fidélité : il existe différents usages à cette carte de fidélité. Il est toutefois primordial de se mettre dans la peau des clients pour choisir comment la mettre en place. Pour le client, la carte de fidélité peut avoir de nombreux points forts :

    • Cumuler des points et obtenir un cadeau (remise, gratuité, etc.)

    • Avoir accès à des tarifs spécifiques sur tout ou partie des produits ou services

    • Avoir accès à des exclusivités (ventes privées, collection capsule, soirées privées…)

Créer une carte de fidélité numérique (un fichier client) vous permet également de collecter l’adresse mail de vos clients. Vous pourrez ensuite utiliser ce mail pour collecter leur avis, faire des annonces sur les évènements à venir dans votre magasin, etc.

  • Donner rendez-vous : proposer une offre ou une activité spécifique et la faire revenir régulièrement, à date fixe, permet à vos clients de noter ce « rendez-vous » dans leur agenda. Quelques idées :

    • Un restaurateur qui propose un Happy Hour tous les soirs de 18h à 21h

    • Un glacier qui propose -50% pour les enfants tous les mercredis

    • Une boucherie qui propose un steack haché offert pour l’achat de trois steacks hachés chaque fin de semaine avant sa fermeture hebdomadaire

    • Une soirée karaoké dans un bar tous les mardis

    • Etc.



Conclusion : quelles actions mettre en place pour un bon Marketing local ?


On l’a vu, développer sa visibilité quand on est un commerce de proximité peut se faire de plein de manières différentes. Pour choisir les meilleurs, il faut avant tout s’intéresser à sa cible, ses besoins, ses attentes et ses habitudes. Il faut ensuite évaluer le temps et l’argent que l’on souhaite y consacrer. Et enfin, analyser les forces en présence (presse, commerçants, associations, etc.) et leur niveau d’écoute et d’accessibilité. N’oublions pas également que la meilleure des stratégies est celle qui sera en accord avec vos valeurs et votre personnalité. Il n’est pas donc pas recommandé de se lancer dans des actions avec lesquelles vous n’êtes pas aligné.

Pour gagner en efficacité, et vous libérer du temps, des agences Marketing vous accompagnent dans la définition et la mise en œuvre des actions locales pour votre commerce. Chez Galicyo, nous accompagnons depuis notre création des commerçants et entrepreneurs sur ces sujets.

Toutes les entreprises ont besoin d’être connues des consommateurs, et tous les consommateurs cherchent la meilleure entreprise pour acheter des produits. Notre métier, c’est de faciliter cette rencontre. Nos points forts : notre disponibilité, notre sympathie, et un accompagnement sur-mesure.

Stratégie Marketing, réseaux sociaux, rédaction de contenus web, référencement SEO, newsletters… Pour tous ces sujets, Galicyo est le partenaire idéal de votre entreprise.

Contactez-nous pour discuter de vos projets et de vos besoins.

Comments


bottom of page